About: Engineer / Technical Director

  Facebook       LinkedIn       instagram       Twitter       Tumblr

Après obtenu son diplôme de Master en Ingénierie de l’Image Numérique à l'Université Paul Sabatier de Toulouse, Paul Lacroix part au Japon où il vit depuis une dizaine d’années.

Ayant une expérience antérieure dans le domaine, il entre dans une compagnie japonaise fabriquant des scanners 3D. Rapidement, il décide de se rapprocher du coté créatif et commence à travailler à Polygon Pictures, une société de production de films CG. Au cours de cette période, il apprécie vraiment le travail parmi les modeleurs, animateurs et autres créateurs CG, développant pour eux des outils logiciels et plugins originaux qui seront utilisés dans des productions de classe mondiale. Il a l'occasion de participer à des projets prestigieux, comme par exemple la création d'images cérébrales pour la nouvelle version du film culte "Ghost in the Shell 2.0" ou bien encore le développement de plugins utilisés dans la série TV "Tron: Uprising".

En 2009, il explore de nouvelles façons de combiner ses compétences en programmation avec son intérêt pour l'art et l'infographie ; il développe des contenus interactifs qui réagissent en temps réel à des capteurs optiques: "Cela crée un lien avec le public qui n’est plus un simple observateur, mais devient aussi un acteur à part entière de la composition".

En particulier, Paul crée une cabine d'essayage virtuelle pour vêtements utilisant le capteur Kinect. A cette époque grandit aussi son intérêt dans les simulations physiques numériques: concevoir un modèle mathématique pour représenter quelque chose de réel dans un ordinateur; assez précis pour donner un aspect réaliste, mais assez simple pour être capable de l'exécuter en temps réel. Dans la deuxième version du système, il conçoit entièrement le moteur de simulation de tissu.

Un autre domaine dans lequel il est très actif est le mapping vidéo (projection de vidéo sur des structures architecturales). Il agit en général en tant que consultant, établissant un workflow spécifique pour chaque projet, permettant de concilier exigences artistiques et techniques. Il a participé entre autre à la mapping vidéo à l’université de Seikei, le premier grand événement du genre au Japon. Il a également travaillé sur Caretta Shiodome ainsi que Dockyard Garden à Yokohama.

En 2012, il participe au renouvellement du parc d’attraction de Tokyo Joypolis pour SEGA : il y conçoit un système permettant au personnage 3D virtuel LOPIT de se déplacer en temps-réel, mais aussi de communiquer avec l’assistance. Cette expérience est particulièrement enrichissante, impliquant non seulement des créateurs CG, mais aussi des experts scéniques et des danseurs.

Plus récemment, il a créé le système de suivi du visage et de projection utilisé dans le cadre du projet OMOTE. Cette fois aussi, il a pu collaborer avec des professionnels provenant de divers horizons. La vidéo résultante est devenue un hit sur Internet avec 5 millions de vues en une seule semaine.

Paul Lacroix est une personne passionnée toujours désireux de faire face à de nouveaux défis aux côtés d'autres passionnés: «J’aime collaborer avec les créateurs et les artistes ; ils ont un rêve, une vision, nous en parlons ensemble et je trouve une façon d’en faire quelque chose de réel ».